• LAURENT LAFFARGUE

    Directeur artistique et metteur en scène

    Metteur en scène et comédien, Laurent Laffargue signe toutes les mises en scène de la Compagnie du Soleil Bleu, qu’il a créée en 1992, à sa sortie du Conservatoire de Bordeaux.

    En 18 ans, il a sans cesse oscillé entre textes classiques et contemporains, de Molière à Shakespaeare et d’Edward Bond à Pauline Sales. Il mène parallèlement un travail de mises en scène d’opéras.

    Dès ses débuts, la compagnie se fait immédiatement remarquer pour ses premières mises en scène: Tartuffe de Molière, Par la fenêtre et Amour et piano de Georges Feydeau, L’Epreuve de Marivaux [prix des régions et du public au festival Turbulences de Strasbourg].

    Il s’attaque ensuite à des auteurs contemporains, notamment anglophones, avec Le Gardien et Le Monte-plats d’Harold Pinter, revient aux classiques avec La Fausse Suivante de Marivaux, et crée la pièce d’un jeune auteur, Pauline Sales Dépannage.

    L’année 1995 est marquée par une rencontre décisive: celle d’Edward Bond à Cambridge. De cet échange naît Entretien avec Edward Bond présenté en amont de la création de Sauvés (1998). Le travail de mise en scène de Sauvés, dans une nouvelle traduction commandée à Jérôme Hankins, se distingue en obtenant le prix des Rencontres Charles Dullin

    Cette rencontre avec Edward Bond conduit Laurent Laffargue à explorer l’œuvre de Bertolt Brecht (création d’Homme pour homme) et celle de Shakespeare, auteur qui nourrit sa réflexion depuis toujours. En 1999, il met en scène Le Songe d’une nuit d’été et Othello. Ce diptyque, intitulé Nos nuits auront raison de nos jours, est présenté dans toute la France durant trois saisons consécutives. Ces deux spectacles, salués par le public et reconnus par la critique, ont été repris en 2002 durant cinq semaines consécutives à la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis (MC93 de Bobigny).

    En mars 2002, il met en scène, pour la première fois en France Terminus de l’auteur australien Daniel Keene (présenté entre autres au Théâtre de la Ville de Paris/Les Abbesses).

    Le spectacle Paradise est le résultat d’une nouvelle collaboration avec Daniel Keene ; la création a eu lieu à La Rochelle en octobre 2004 puis accueilli durant plus de six semaines par le Théâtre de la Commune/Centre dramatique national d’Aubervilliers (en partenariat avec le Théâtre de la Ville).

    En mai 2002, Laurent Laffargue est récompensé par la critique pour l’ensemble de son travail et reçoit le prix Jean-Jacques Gautier.

    Laurent Laffargue a mis en scène en janvier 2004 Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare dans une traduction inédite de Jean-Michel Déprats. Ce spectacle, salué par la critique et le public, a été présenté en tournée en France entre janvier et mai 2004 (dont trois semaines de représentations au Théâtre de la Ville de Paris au mois de mars).

    En octobre 2005, il met en scène au Théâtre de l’Ouest Parisien de Boulogne-Billancourt quatre courtes pièces de Georges Feydeau, Léonie est en avance, « Mais ne te promène donc pas toute nue ! », Feu la mère de madame etHortense a dit : « je m’en fous ! ». Le projet s’intitule « Du mariage au divorce » et est présenté en diptyque sur deux soirées consécutives.

    La Compagnie du Soleil Bleu est nommée au Molières 2006 dans la catégorie « Molière de la Compagnie », puis est sélectionnée pour le Prix ADAMI aux Molières 2007.

    En novembre 2006 Laurent Laffargue crée Les Géants de la montagne de Pirandello (présenté en tournée dans toute la France sur la saison 2006/2007 dont au Théâtre de la ville de Paris en janvier 2007).

    En janvier 2008, il met en scène Après la répétition de Ingmar Bergman avec dans les rôles principaux Didier Bezace, Fanny Cottençon et Céline Sallette. Ce spectacle a été présenté à l’Athénée Louis Jouvet à Paris en novembre/décembre 2008, puis repris lors d’une tournée importante sur la saison 2008/2009/2010.

    Il a créé en septembre 2008 La Grande Magie d’Eduardo De Filippo au Grand T à Nantes ; une tournée en France (dont une série présentée à Paris, au Théâtre de l’Ouest Parisien, en janvier 2009) a suivi.

    Actuellement artiste associé au Théâtre de la Commune d’Aubervilliers pour trois saisons Laurent Laffargue vient d’écrire sa première pièce, CASTELJALOUX (1ère version) , créée le 31 mars 2010 à Aubervilliers pour une version seul en scène. Une version avec 10 comédiens, CASTELJALOUX (2ème version), a été créée à La Coursive de La Rochelle du10 au 12 janvier 2011.

    À l’automne 2012, il met en piste PULSIONS, le spectacle de fin d’études de la 24e promotion du Centre national des arts du cirque de Châlons-en-Champagne. En janvier 2013, il crée le monologue MOLLY BLOOM extrait de Ulysse de James Joyce, avec Céline Sallette.

    En mars 2014, il crée au Théâtre de l’Ouest Parisien LE JEU DE L’AMOUR ET DU HASARD.

    Laurent Laffargue a signé en 1999 la mise en scène du Barbier de Séville de Rossini (repris au Grand Théâtre de Bordeaux en mai 2005). Il réitère en septembre 2002 avec la création de Don Giovanni de Mozart (présenté également à Caen, à l’Opéra de Nancy-Lorraine, repris à Bordeaux en juin 2006 et à l’Opéra de Rouen en avril 2009).

    L’Opéra national du Rhin lui passe commande de la mise en scène des Boréades de Rameau (direction musicale d’Emmanuelle Haïm) dont la création a eu lieu en juin 2005 à La Filature de Mulhouse puis présenté à l’Opéra National de Strasbourg.

    En septembre 2007, il a mis en scène La Bohème de Puccini à l’Opéra de Bordeaux et Le Couronnement de Poppée de Monteverdi à l’Opéra de Klagenfurt (Autriche) en mars 2009.

    En septembre 2010, il a mis en scène Carmen de Georges Bizet à l’Opéra de Bordeaux.

    Enfin, en juin 2012, Laurent Laffargue met en scène à l’Opéra national de Bordeaux Les Noces de Figaro, en alternance avec Don Giovanni.

  • SÉBASTIEN LAURIER

    Comédien, auteur et metteur en scène

    Passionné d’Histoire, il l’étudie à l’université et intègre simultanément le Conservatoire National de Région de théâtre de Bordeaux. Quand, quelques années plus tard, sa route croise celle de Laurent Laffargue, il s’embarque dans l’aventure du Soleil bleu comme assistant à la mise en scène et comme comédien.
    Il collabore également, ponctuellement, avec d’autres metteurs en scènes : Jean-Louis Thamin, Dominique Unternehr, Jean Jacques Mathieu, Richard Piper entre autres.
    En 2008, il entame un parcours professionnel comme auteur et metteur en scène. Son premier spectacle Mais que sont les révoltés du Bounty devenus ? est créé à Suresnes en mars 2009 puis repris au Théâtre de la Manufacture en Avignon en juillet 2010.
    En 2011, il débute l’écriture de « L’AFFAIRE COINCOIN ou la débâcle du monde », son deuxième texte, dont il souhaite présenter une maquette pour 3 comédiens début 2012.
  • ARNAUD CHURIN

    Comédien

    Issu du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris, Arnaud Churin collabore au théâtre avec, entre autres, Eric Vigner, Olivier Py, Stuart Seide, Jean-Marie Patt, Eric Lacascade, Bérangère Jannelle ou Laurent Laffargue.

    Au cinéma, il a travaillé notamment avec Claire Denis, Olivier Assayas, Bertrand Tavernier. Il a fondé une compagnie de Théâtre de rue et il est également metteur en scène.

  • DOMINIQUE CHARPENTIER

    Comédienne et auteur
     
    Formée à l’école Supérieure d’Art Dramatique du TNS (Théâtre National de Strasbourg).
    Au théâtre, Dominique Charpentier explore le répertoire classique, Corneille, Racine, Marivaux ou Molière en passant par Shakespeare, et interprète notamment les rôles d’Elmire, Médée, Andromaque sous la direction de Jean-Marie Villégier, la Duchesse de Gloucester et Cléanthis avec Stuart Seide. Elle est l’une des interprètes de Andromaque mis en scène par Declan Donnellan aux Bouffes du Nord (tournée 2008).
    Egalement très attachée à l’écriture contemporaine, elle crée des rôles : Régina dans Au Rêve de gosse de Serge Valletti, dirigée par Philippe Berling, La Promotrice dans Eclipse de Christian Caro,  Ellen dans Asservies de Sue Glover dirigée par Guy-Pierre Couleau et Sal dans Getting attention de Martin Crimp, dirigée par Christophe Rauck (Théâtre des Abbesses).
    Au cinéma, elle tourne avec Claude Sautet Quelques jours avec moi, Jean-Jacques Beinex Roselyne et les lions, Catherine Corsini La nouvelle Eve, Philippe Legay Le coût de la vie et Du jour au lendemain, Nicolas Boukhrief Le convoyeur et pour la télévision, avec Marion Serrault, Patrick Jamain, Karine Albou, Didier Albert, Marc Angelo ou Bertrand Von Effenterre.
    Elle participe à plusieurs enregistrements pour la radio.
    Elle dirige et réalise de nombreuses lectures publiques (TNS, Auditorium du Louvre, Théâtre du Peuple de Bussang).
    Parallèlement à ses activités et sous son nom d’auteur Dominique Hennegrave, elle écrit pour le cinéma et la télévision, un cycle de courtes pièces et un répertoire de chansons.
    En 2005, Portraits lieux est publié chez Sens&Tonka, éditeurs puis Portraits mots et en 2009, @.NET (L’une&l’autre, édition).
    En 2008-2009, elle joue dans La Grande magie d’Eduardo de Filippo mise en scène de Laurent Laffargue au TOP (Théâtre de l’Ouest Parisien) et en tournée.
    Elle crée PORTRAITS SERIE le 24 novembre 2009 à l’acb, scène nationale bar-le-duc, spectacle réalisé à partir de ses propres textes.
  • CÉLINE SALLETTE

    Comédienne
     
    Formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Céline Sallette est diplômée d’une licence d’études théâtrales.
    En 2002, elle suit un stage dirigé par Ariane Mnouchkine.
    Au Théâtre, elle a été mise en scène par Laurent Laffargue, Terminus de Daniel Keene, Le Songe d’une nuit d’été, Othello (rôle de Desdémone) de Shakespeare.
    Au cinéma, elle a été dirigée par Pascal Bonitzer, Le grand alibi, Alfred Lot, La Chambre des morts, Patrick Grandperret, Meurtrières, Sofia Coppola, Marie-Antoinette, Philippe Garel, Les Amants réguliers.
    A la télévision, elle joue dans Le Père Amable (série de téléfilms consacrés à Maupassant/France 2) réalisé par Olivier Schatzky et Figaro (rôle de Suzanne) réalisé par Jacques Weber.
  • DIDIER BEZACE

    Metteur en scène, comédien et auteur

    Co-fondateur en 1970 du Théâtre de l’Aquarium à la Cartoucherie, il a participé à tous les spectacles du Théâtre de l’Aquarium depuis sa création et jusqu’en 1997 en tant qu’auteur, comédien ou metteur en scène. Il est directeur du Théâtre de la Commune, Centre Dramatique National d’Aubervilliers depuis le 1er juillet 1997 et continue d’être acteur au cinéma et au théâtre.
    Ses réalisations les plus marquantes en tant qu’adaptateur et metteur en scène au théâtre sont Le Piège d’après Emmanuel Bove (1990) ; Les Heures blanches d’après La Maladie humaine de Ferdinando Camon qu’il met en scène et joue au Théâtre de l’Aquarium avant d’en faire avec Claude Miller un film pour Arte en 1991 ; La Noce chez les petits bourgeois, suivie de Grand’ peur et misère du IIIème Reich de Bertolt Brecht (pour lesquelles il a reçu le prix de la critique en tant que metteur en scène) ; Pereira prétend d’après Antonio Tabucchi créé au Festival d’Avignon en 1996.
    Il a reçu un Molière en 1996 pour son adaptation et sa mise en scène de La Femme changée en renard d’après le récit de David Garnett. En 2001, il a ouvert le Festival d’Avignon dans la Cour d’Honneur avec L’Ecole des Femmes de Molière qu’il a mis en scène avec Pierre Arditi dans le rôle d’Arnolphe.
    Au Théâtre de la Commune, il a notamment créé en 2004/2005 Avis aux intéressés de Daniel Keene qui a reçu le prix de la critique pour la scénographie et une nomination aux Molières 2005 pour le second rôle.
    En mai 2005, il a reçu le Molière de la meilleure adaptation et de la meilleure mise en scène pour la création de La Version de Browning de Terence Rattigan.
    Ses dernières réalisations sont La Maman bohême de Dario Fo qu’il a mis en scène avec Ariane Ascaride ; May d’après le scénario d’Hanif Kureishi, The Mother. En octobre 2007, il a mis en scène et joué Conservations avec ma mère d’après le scénario de Santiago Carlos Oves.
    Sous la direction d’autres metteurs en scène, il a interprété de nombreux textes contemporains et classiques notamment Les Fausses confidences de Marivaux dans lesquelles il interprétait aux côtés de Nathalie Baye le rôle de Dubois.
    Au cinéma : Il a travaillé avec Claude Miller, La Petite voleuse ; Jean-Louis Benoit, Dédé ; Marion Hansel, Sur la terre comme au ciel ; Bertrand Tavernier, L 627 et Ça commence aujourd’hui ; Serge Leroy, Taxi de nuit ; Pascale Ferran, Petits arrangements avec les morts ; Claude Zidi, Profil bas ; André Téchiné, Les Voleurs ; Bigas Luna, La Femme de chambre du Titanic ; Pascal Thomas, La Dilettante ; Marcel Bluwal, Le plus beau pays du monde ; Serge Meynard, Voyous, voyelles ; Jeanne Labrune, Ça ira mieux demain et C’est le bouquet ; Rodolphe Marconi, Ceci est mon corps ; Anne Théron, Ce qu’ils imaginent ; Daniel Colas, Nuit noire ; Valérie Guignabodet, Mariages ! ; Jeanne Labrune, Cause toujours; Rémi Bezançon, Ma vie en l’air.
    À la télévision : Il a tourné avec Denys Granier-Deferre, La Maison vide ; Claude Miller, Les Heures blanches (d’après la pièce créée au Théâtre de l’Aquarium) ; Yves Lafaille, Un Colis d’oseille ; Philippe Venot, Mort à l’étage ; Jacques Rouffio, V’là le cinéma ; Gilles Béhat, L’Insolation ; Philippe Bensoussan, L’Enfer vert ; Alain Wermus, Tous les hommes sont des menteurs ; Caroline Huppert, L’Inventaire ; Daniel Jeannot, Quand j’étais petit ; Lluis Josep Comeron, La Face cachée de la lune ; Didier Le Pêcheur, Sombre manipulation ; Patrick Volson, Objectif bac ; Dominique Tabuteau, Double(s) Jeu(x) ; Caroline Huppert, La Liberté de Marie ; Alain Tasma, À cran ; Jean-Pierre Prévost, La Crim (épisode Jeu d’enfant) ; Stéphane Kappes, Alice Nevers : Le juge est une femme ; Jean-Daniel Verhaeghe, Les Thibault ; Jean-Daniel Verhaeghe, Sissi, l’Impératrice rebelle ; Daniel Janneau, Pierre et Jean ; Williams Crépin, Mon fils d’ailleurs ; Bertrand Arthuys, Riquet ; Christiane Le Herissey, Granny Boom ; Jacques Otmezguine, La Promeneuse d’oiseaux ; François Luciani, Les Camarades ; Marcel Bluwal, A Droite toute.
     
  • PHILIPPE VIEUX

    Comédien diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts Techniques du théâtre.

    Au théâtre, il poursuit une longue collaboration avec Robert Cantarella, et par ailleurs avec des metteurs en scène aux univers contrastés tels que Jean-Michel Ribes, Jacques Bonnafe, Laurent Laffargue, Philippe Delaigue, Frédéric Maragnani, Pierre- François Martin Laval …
    Puis au cinéma et à la télévision avec des réalisateurs tel que Bertrand Tavernier, Claude Chabrol, Patrice Leconte, Francis Veber, Coline Serreau, Benoît Jacquot, Denys Granier-Deferre, James Huth, Thomas Vicent, Dominique Farrugia…

    http://www.lesfreresbronsky.com/

  • SONIA MILLOT

    Comédienne, assistante à la mise en scène, auteure

    Elle a fait ses études au Conservatoire National de Région Bordeaux-Aquitaine suivies de trois années à l’Ecole Nationale Supérieure des Arts de la Marionnette.
    Comédienne et marionnettiste, elle travaille sous la direction de Brigitte Jaques-Wajeman, Betty Heurtebise, Jean-Philippe Ibos, Laurent Laffargue, Frédéric Maragnani, Vincent Nadal, Laurent Rogero, Jean-Louis Thamin, Dominique Unternehr.
    Avec Vincent Nadal elle fonde la compagnie Les Lubies . Elle y assure la direction d’acteur de Ubu d’après Alfred Jarry, et Des Lear de Vincent Nadal.
    C’est ensemble qu’ils écrivent et mettent en oeuvre en 2010 Le Soleil même la nuit


    Au sein de la Petite Fabrique elle adapte et met en scène avec Betty Heurtebise A l’ombre d’une histoire, un théâtre d’ombre nomade dont elle conçoit l’univers graphique.
    Elle écrit et met en jeu d’ombre un conte pour adulte C’est parce qu’il est dans l’eau qu’on ne voit pas les larmes du poisson qui pleure. http://alombredicietla.over-blog.com
    En 2010 la fondation Orange lui attribue un prix pour son projet Kamishibai pour lutter contre l’illettrisme.
    A la Compagnie du Soleil Bleu, elle assiste Laurent Laffargue dans les mises en scène de Paradise (Keene) /Du Mariage au Divorce (Feydeau) /Les Géants de la montagne (Pirandello) /Après la répétition (Bergman) / La Grande Magie (de Filippo).de Paradise de Daniel Keene, Du Mariage au Divorce de Feydeau, Les Géants de la montagne de Pirandello, Après la répétition de Ingmar Bergman et La Grande Magie de Eduardo de Filippo.
    Collaboratrice artistique, elle accompagne aujourd’hui Laurent Laffargue dans l’écriture de CASTELJALOUX, la nouvelle création de la Compagnie du Soleil Bleu.


    En 2011, elle réalise avec Eric Charbeau et Philippe Casaban, scénographes, une exposition-blog « A quoi rêviez-vous quand vous aviez 15 ans?» http://aquoireviezvousa15ans.fr
    En 2011 pour la compagnie Atelier de Mécanique Générale et Contemporaine dirigée par Jean-Philippe Ibos, elle conçoit avec Cyril Graux une lecture-mise en jeu autour de l’auteur Elie Briceno.
    Formatrice, elle partage son expérience au travers de stages auprès d’un public amateur et professionnel (ateliers du regard, ateliers d’écriture avec des lycéens, atelier de pratique théâtrale enfants/adolescents/adultes, expression orale à l’école des avocats et à l’école nationale de la magistrature de Bordeaux)

  • ERIC BOUGNON

    Comédien
     
    Eric Bougnon a joué dans une dizaine de mises en scènes de Laurent Laffargue : Le Gardien de Pinter, Sauvés de Bond, La Fausse suivante de Marivaux, Tartuffe de Molière, Homme pour homme de Brecht, Le Songe d’une nuit d’été, Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare et le rôle d’Othello qui tient une place très importante dans son parcours d’acteur.
     
    Il a par ailleurs travaillé avec Dominique Pitoiset (La Peau de chagrin), Jean-Louis Martin Barbaz (Sganarelles ou le Molière Imaginaire, Pendant que vous dormiez),  Le Théâtre de l’Unité (2500 à l’heure, Terezin), Jean-Louis Thamin (Arlequin serviteur de deux maîtres, Tête d’Or, La Nouvelle mandragore…) et Olivier Deloeil et Jean-Philippe Clarac dans Le more Cruel  en 2009.
     
    En 2003 Alain Guiraudie lui offre son premier rôle principal au cinéma, dans Voici venu le temps. Depuis il tourne entre autre avec Jean-Marc Moutout, Antoine de Caunes, Thierry Binisti, Olivier Guignard, Dominique Ladoge…en 2009 avec Henry Helman dan Cartouche ou le brigand magnifique.
  • ALAIN UNTERNEHR

    Créateur et régisseur lumière
     
    Alain Unternehr assure les régies lumière du festival de Blaye de 1990 à 2000, des 24h du swing au festival de jazz à Monségur de 1990 à 2010, du festival rock de Langon 1998 à 2001, du festival les Journades 1998 à 2007 et du festival Court toujours (direction artistique : Jean Boileau).
     
    Il a été régisseur lumière au CDN de Bordeaux de 1991 à 1994, et dans divers théâtres à Poitiers et Bordeaux.
    En tournée il accompagne, entre autres, la Compagnie Révolution (Pologne, Ile Maurice et Réunion), et la Compagnie Malabar (Ecosse, France, Angleterre, Espagne). Il a assuré également la régie générale du Souffle de l’équinoxe (50 spectacles courts) au Conservatoire Régional de Poitiers en 2006 et 2008.
    En tant que créateur lumières il a travaillé pour le Conservatoire Régional de Poitiers, la Compagnie Entresol, la Compagnie de la lune rousse (François Parmentier), la Compagnie du passeur (Armand Eloi) et avec Yurgen, Irène Tassembédo ainsi que Guy Lenoir. Il a travaillé à de nombreuses créations lumières dans l’événementiel pour Limelight.
     
    Il assiste Patrice Trottier sur l’ensemble des créations lumières de la Compagnie du Soleil Bleu.
    Il a créé les lumières de Dépannage au festival de Blaye en 1999 et suit régulièrement les régies lumières des spectacles de Laurent Laffargue.
  • GEORGES BIGOT

    Comédien
     
    Comédien emblématique du Théâtre du Soleil d’Ariane Mnouchkine (1981 à 1992), Georges Bigot joue dans Richard IILa Nuit des Rois et Henri IV de William Shakespeare, L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom SihanoukRoi du Cambodge et L’Indiade de Hélène Cixous, ainsi que dans Iphigénie à Aulis d’Euripide, Agamemnon et Les Choéphores d’Eschyle. Depuis 1992, il a travaillé avec Jean-Paul Wenzel, Stuart Seide, Claire Lasne, Laurent Laffargue (Sauvés d’Edward Bond – 1997 et La Grande Magie de Eduardo De Filippo – 2008), Declan Donnellan, Simon Abkarian, Paul Golub, Christophe Rauck, Philippe Adrien, Valérie Grail… ; et plus récemment, avec Wajdi Mouawad (Ciels de Wajdi Mouawad – 2009), Anne Bissang (Something Wilde d’après Salomé de Oscar Wilde – 2010), Laurent Pelly (Mangeront-ils ? de Victor Hugo – 2013).
    Également metteur en scène, il monte : Kalo de Maurice Durozier (1993), La Dispute de Marivaux (1994), Ambrouille écriture collective du Petit Théâtre de Pain (2000), Le retour de Bougouniéré et Ségou Fassa de Jean-Louis Sagot Duvauroux, avec l’atelier Bamako (2000 à 2004), La Mouette de Anton Tchekhov, avec la compagnie de Tim Robbins : The Actor’s Gang (2001), Le Pic du Bossu de Slawomir Mrozek (2004), Ail d’Hélène Cixous (au festival Teatromil de Santiago du Chili, en 2004 puis avec The Actor’s Gang, en 2012), Embedded de Tim Robbins (2006), Le Casting d’Eric de Dadelsen (2007). L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge/1ère Époque d’Hélène Cixous (2011), C.A.F.I de Vladia Merlet (2011), L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge d’Hélène Cixous / 1ère et 2ème Époque (2013).
  • ERIC CHARBEAU

    Eric Charbeau est architecte-scénographe de formation, diplômés de l’école d’architecture de Bordeaux. En 1990, suite au travail commun de fin d’études réalisé avec Philippe Casaban, dont le thème est le Théâtre et l’architecture,  ils s’associent. C’est en scénographie qu’ils font cause commune.
    Depuis, ils ont créé de nombreuses scénographies pour la danse, le théâtre et l´opéra. Leurs créations les ont menés sur de nombreuses scènes dont l`opéra de Lausanne, l´Opéra national de Bordeaux, l´Opéra du Rhin à Strasbourg, le Stadttheater de Klagenfurt… Pour le théâtre, ils œuvrent sur les scènes du Théâtre de la Ville de Paris, Théâtre de la Bastille, de La Coursive à La Rochelle, du Grand T de Nantes… Pour la danse, ils œuvrent au festival “Montpellier danse”, au Centre Chorographique d’Angers, au festival Novart Bordeaux…
    Une approche ouverte de la scénographie les a amené à concevoir des scénographies urbaines et de théâtre de rue et à participer à la conception architecturale de théâtres et d´équipements culturels et artistiques au sein d’équipes pluridisciplinaires.
    Ils collaborent avec de nombreux metteurs en scène, chorégraphes, architectes et muséographes dont Renaud Cojo, Valery Rivière, Waldemar Kamer, Hamid Ben Mahi, Jean-Pierre Beauredon, Pascal Dubois, Véronique Siron…  Mais c´est avec Laurent Laffargue qu´ils entretiennent le plus fidèle et fructueux des compagnonnages au théâtre comme à l’opéra.
  • ANNE BERGER

    Administratrice de production

    Arrivée au Soleil Bleu en 2008, Anne Berger accompagne les projets d’artistes dramatiques et chorégraphiques depuis 1996. Elle a notamment administré les productions de la compagnie HORS SERIE (chorégraphe Hamid Ben Mahi), Les Lubies (metteur en scène Vincent Nadal) et le groupe ANAMORPHOSE (metteur en scène Laurent Rogero).

    Formée à l’Ecole de Hautes Etudes Commerciales du Nord (EDHEC) puis à l’ENSATT, elle a fait partie de l’équipe de production du Festival d’Avignon de 1996 à 1998 et collaboré avec Declan Donnellan, Denis Marleau, Jacques Lassalle sur leurs créations avignonnaises. Elle a également publié une étude sur les retombées économiques du Festival d’Avignon.

    Engagée à plusieurs reprises par l’agence de marketing culturel Public et Communication, elle a mené des missions d’audit pour la Direction du Livre et de la Lecture, le Théâtre de la Ville (Paris) et le Prisme (Elancourt).

  • PHILIPPE CASABAN

    Scénographe
     
    Philippe Casaban est architecte-scénographe de formation, diplômés de l’école d’architecture de Bordeaux. En 1990, suite au travail commun de fin d’études réalisé avec Eric Charbeau, dont le thème est le Théâtre et l’architecture,  ils s’associent. C’est en scénographie qu’ils font cause commune.
     
    Depuis, ils ont créé de nombreuses scénographies pour la danse, le théâtre et l´opéra. Leurs créations les ont menés sur de nombreuses scènes dont l`opéra de Lausanne, l´Opéra national de Bordeaux, l´Opéra du Rhin à Strasbourg, le Stadttheater de Klagenfurt… Pour le théâtre, ils œuvrent sur les scènes du Théâtre de la Ville de Paris, Théâtre de la Bastille, de La Coursive à La Rochelle, du Grand T de Nantes… Pour la danse, ils œuvrent au festival “Montpellier danse”, au Centre Chorographique d’Angers, au festival Novart Bordeaux…
    Une approche ouverte de la scénographie les a amené à concevoir des scénographies urbaines et de théâtre de rue et à participer à la conception architecturale de théâtres et d´équipements culturels et artistiques au sein d’équipes pluridisciplinaires.
     
    Ils collaborent avec de nombreux metteurs en scène, chorégraphes, architectes et muséographes dont Renaud Cojo, Valery Rivière, Waldemar Kamer, Hamid Ben Mahi, Jean-Pierre Beauredon, Pascal Dubois, Véronique Siron…  Mais c´est avec Laurent Laffargue qu´ils entretiennent le plus fidèle et fructueux des compagnonnages au théâtre comme à l’opéra.
  • OSCAR COPP

    Comédien

    Formé au Cours Florent et actuellement en formation au Conservatoire du 7ème arrondissement de Paris.
    Au théâtre, il joue avec la Compagnie Pierrot-Noir dans L’homme poubelle de Matei Visniec et dans La nuit de Valognes d’Eric Emmanuel Schmitt. On le retrouve aussi dans Au fond d’un café dirigé par François Tardy.
    Au cinéma, il tient le premier rôle dans Swing de Tony Gatlif. Il a également été dirigé par Igor SK dans Les Gaous, Eric Rochand dans L’école pour tous, Saffy Nebou dans Signé Dumas, Akim Isker dans La planque et Jean-Pierre Denis dans Ici Bas.
    Il tourne aussi pour la télévision dans Allons petits enfants de Thiery Binisti, Lettres de la mer rouge d’Eric Martin et Emmanuel Caussé, Carla Rubens de Bernard Uzan, Histoire d’une fille de ferme de Denis Malleval, l’épisode 52 de la série R.I.S et Boule de suif de Philippe Béranger.
  • MAURY DESCHAMPS

    Comédienne
     
    Elle a été scripte, enseignante, formatrice, assistante à la mise en scène (Renaud Cojo), metteur en scène  Bram Van Velde, Charles Juliet d’après Rencontres avec Bram Van Velde  de Charles Juliet, Des couteaux dans les poules de David Harrower, Hé ! la P’tite dont elle est l’auteur…
    Formée au théâtre par Georges Berdot, Bode Sowande, Jean-Luc Terrade, Elisabeth Chailloux, Adel Hakim, Claire Lasne, Christain Schiaretti, Andrezej Seweryn, Jean-Michel Rabeux… Elle a joué dans les mises en scène de Jean-Luc Terrade, Christophe Rauck, Laurent Rogero, Jérôme Hankins, Jean-Louis Thamin, Ludovic Fouquet, Frédéric Maragnani, Laurent Laffargue.
    Au cinéma et à la télévision, elle a joué sous la direction de Humberto Solas, Alexandre Arcady, Dominique Théron, Lidia Terky, Thierry Chabert, Renaud Ducoing, Dominique Ladoge, Bruno Garcia, Raoul Peck…
  • NATHALIE PRATS

    Créatrice de costumes
     
    Après avoir obtenu une maîtrise d’histoire sur l’Orientalisme à Marseille sous la direction de Michel Vovelle (1983), elle apprend son métier de costumière en assistant Gérard Audier, puis Patrice Cauchetier notamment pour « Atys » de Lully dans la mise en scène de Jean-Marie Villégier (1986)
    Elle participe ensuite comme créatrice de costumes à plus d’une cinquantaine de créations :
     
    Au théâtre
    Avec Jacques Nichet, depuis « Le Baladin du Monde occidental » de Synge (1989) jusqu’à  « Casimir et Caroline » d’Horvath, « Antigone » de Sophocle et « Faut pas Payer » de Dario Fo (2005) au Théâtre National de Toulouse
    Avec Philippe Berling, depuis « Agesilan de Cholchos » de Rotrou au Théâtre National de Strasbourg (1992 ) jusqu’au «  Mariage de Figaro » de Beaumarchais en 2004 au Château de Grignan en passant par « la petite Catherine d’Heilbronn » de Kleist et « Peer Gynt » d’Isen au Théâtre du Peuple à Bussang.
    Avec Laurent Laffargue : « Les Géants de la Montagne » de Pirandello au Théâtre de la Ville à Paris (2007). « La Grande Magie » d’E. de Filippo  (2008).
    Avec Irène Bonnaud  « Lenz » au Théâtre Vidy de Lausanne et « Music Hall 56 » au Théâtre de Dijon Bourgogne  (2007), « Le Prince Travesti » de Marivaux (2008),« Fanny » de Marcel  Pagnol au Théâtre du Vieux Colombier (2008), « La Charrue et les Etoiles » d’O’Casey février 2009.
    Avec Marcel maréchal , Jean-Louis Thamin, Charles Tordjman, Alain Ollivier, Jacques Kraemer…
     
    A  l’opera
    Avec  Philippe Berling « Acis et Galatea » (1994), la chorégraphe Béatrice Massin  « Pimpinonne (1999),Irène Bonnaud « Les Troqueurs » d’Antoine d’Auvergne à l’Atelier Lyrique de l’Opera de Paris (2009).
    Avec Stephen Taylor « Idomeneo » de Mozart  à l’Opera de Lyon (1999), « le Viol de Lucrèce » de Britten  à l’Atelier du Rhin (2001) puis au théâtre de l’Athénée (2007), « le Vaisseau Fantôme » à Prague  (2008) « Il Trovatore » de Verdi à l’Opera de Genève  (2009), « Mirandolina » de Martinu (2010).
    Avec  Dominique Pitoiset,« Didon et Enée » de Purcell à l’Atelier Lyrique de l’Opera de Paris (2008),« le Tour d’Ecrou » de Britten à l’Opera de Bordeaux  (2008).
     
    Au cirque :  « le sort du dedans » pour  Baro d’Evel CIRK
  • PASCAL VANNSON

    Comédien

    Pascal VANNSON suit au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris les cours de Madeleine Marion, Stuart Seide et Daniel Mesguich. Il travaille avec Mario Gonzalez le jeu masqué et la commedia dell arte pour Arlequin serviteur de deux maîtres, La Nouvelle Mandragore , mis en scène par Jean-Louis Thamin et Le Prince travesti, misen scène par Brigitte Jaques.
    Au théâtre il joue notamment sous les directions de François Kergourlay, Stéphanie Chévara, Dominique Pitoiset, Laurent Rogero, Jean-Marc Montel, Dominique Unternerh…

    Il entretient depuis 1992 un long compagnonnage avec Laurent Laffargue et la compagnie du soleil bleu où il joue les rôles de Tartuffe de Molière, Iago dans Othello, Lélio dans La fausse suivante. Il joue également dans La grande magie, Le songe d’une nuit d’été, Beaucoup de bruit pour rien, L’Epreuve, Feu la mère de Madame, Amour et Piano, Mais ‘te promène donc pas toute nue et Hortence à dit je m’en fous, Sauvés et Entretien avec Edward Bond…

    Il tourne pour la télévision et le cinéma avec Alain Wermus, Gérard Marx, Didier Lepêcheur, Bruno Gantillon, Claus Biederman, François Luciani, Josée Dayan, Jean-Denis Robert, Christiane Spiero, Patrick Jamain, Julie Lipinsky, Mark Eaccersall, Jean-Baptiste Leonetti, Christophe Barbier, Pierre Boutron, Fabrice Cazeneuve…
  • ELODIE COLIN

    Comédienne
     
    Comédienne franco-allemande, Elodie Colin intègre l’ENSATT (Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre) après l’obtention d’une Maîtrise en Carrières judiciaires et Sciences criminelles. Elle a été initiée au théâtre classique au Conservatoire National de Région de Versailles, à l’improvisation au Magasin à Malakoff, et au théâtre contemporain et à la création collective au Théâtre des Ateliers d’Aix-en-Provence.
    Elle a travaillé notamment avec Christian Schiaretti, Philippe Delaigue, Christophe Perton, Silviu Purcarete, Georges Banu, Emmanuel Meirieu, Alain Simon, et Danièle Dubreuil.
    Actuellement, elle joue dans L’hiver sous la table de Roland Topor mis en scène par Patrick Blandin (tournée DOM-TOM), et dans Jojo au bord du monde de Stéphane Jaubertie mis en scène par Nino d’Introna (Théâtre Nouvelle Génération CDN de Lyon). Elle est également à l’affiche d’Homme-femme mode d’emploi à la Comédie République, un one-woman show de Patrice Lemercier mis en scène par Nathalie Hardouin.
    Au cinéma, elle a joué dans 19H05, long métrage de Farid Nasiri, Habité, moyen métrage d’Adrien Mitterrand,  La note du Père Noël, court métrage de Christophe Tourrette et Risibles amours, courts métrages de Vincent Rivard.
  • SÉBASTIEN POUDEROUX

    Comédien

    Formé à l’Ecole du TNS (2004-2007), il rencontre Stéphane Braunschweig, Yann-Joël Collin, Alain Françon, Jean-François Peyret, Christophe Rauck, Jean-Yves Ruf et Jean-Christophe Saïs.
    Comédien permanent de la troupe du TNS en 2008, il joue dans Tartuffe de Molière, mis en scène par Stéphane Braunschweig. En 2009, il joue dans La Cerisaie de Tchekhov, mis en scène par Alain Françon, puis dans Hello America, mis en scène par Nicolas Bigards et dans Angelo, tyran de Padoue de Victor Hugo, mis en scène par Christophe Honoré.
    En 2010, il joue dans L’Affaire de la rue de Lourcine avec Daniel Jeanneteau et Marie-Christine Soma et dans L’invention du monde d’Olivier Rolin, mis en scène par Michel Deutsch.
    Au cinéma, il tourne notamment avec Jérôme Bonnell et Christophe Honoré.
  • JULIEN BARRET

    Julien Barret : comédien

    D’abord formé au Studio-Théâtre d’Asnières, Julien Barret intègre la Promotion 2010 du Conservatoire National de Paris. En 2010, il obtient la licence d’Art du Spectacle (Université Paris VIII). Il joue au Conservatoire sous la direction de Dominique Valadié, Alain Françon, Caroline Marcadé, Michel Fau, Yann-Joel Collin et Nada Strancar.
    En 2008, il met en scène “Léonce et Léna” de Georg Büchner. En 2010, il joue dans “Corps de Police” de Thierry Illouz mis en scène par Jean-Pierre Dumas et dans Casteljaloux de Laurent Laffargue. En 2011, il joue “Pionniers à Ingolstadt” de Marieluise Fleisser mis en scène par Yves Beaunesne.
    En 2011 et 2012 il crée avec la Cie Résurgences “L’ours” de Tchekhov, “Les Boulingrin” de Courteline, “Edouard et Agrippine” d’Obaldia et “Colette et Ferdinand” de François Parot.
    En 2012 et 2013, il joue sous la direction de Jean Louis Hourdin “Jean la chance” de Brecht.
  • HERVÉ RIGAUD

    Musicien, acteur, chanteur
     
    Né le 17/02/1966.
    Jusqu’en 1984 il envisage d’être professeur de mathématiques.
     
    Les années d’Université à Poitiers (1984/1990) lui offrent la torride découverte de la vie nocturne, ainsi que la mise en pratique de slogans comme « Sex & drugs & rock’nroll » (Ian Dury) et des questionnements situationnistes tels «Quel écran me protège de moi-même ? » (Raoul Waneigem).
     
    Comprenant que Charlelie Couture n’a pas tort quand il chante « ici le rock’n’roll, c’est perdu d’avance », il quitte Poitiers pour Bruxelles. Trois années (1990/1993) dans l’école de cinéma l’INSAS, section son. Il croise plein de gens tous rigolos et c’est super.
     
    Bardé de son diplôme Belge il s’installe à Paris. Il travaille comme ingéneur du son pour le théâtre et le cinéma. La question de Waneigem étant toujours présente, il fonde Le Garage Rigaud en 1996 avec Muriel Cravatte Cinéaste-accordéoniste. Il fait des chansons et les joue, et les chante. En 1999 le premier album du Garage Rigaud « Eponyme » voit le jour. Beaucoup de concerts. Un deuxième album  du Garage Rigaud « La Concession » en  2004. Sur les chemins musicaux, il croise la route d’Arnaud Méthivier. Ils collaborent sur plusieurs projets (danse, théâtre, disque NANO -Label Bleu-électric -…) et forment le combo « ParadisZ ».
     
    Ne trouvant pas de franches réponses à la question, il continue de chercher, revenant vers le théâtre par la musique. Le jeu le titille. Il pratique tout ça avec des gens qui ont fait nid en Aquitaine (Betty Heurtebise/Cie La petite fabrique, Sonia Millot et Vincent Nadal/Cie Les Lubies, Laurence de La Fuente/Cie Pension de Famille, Jean-Luc Terrade/Cie Les Marches de l’été, Laurent Laffargue/ Cie du Soleil Bleu) et en Bourgogne (Frédérique Cellé/ Cie Le Grand Jeté). Tout ces bons crus le mène en 2010.
     
    La question persiste. Il monte le projet « Apnée » avec les complices du Garage Rigaud, Christophe Gratien (batterie – percussions – harmonica) et Hugo Cechosz (guitares). Il y découvre qu’il aime les oiseaux étant donné qu’il peut marcher, qu’il peut parler, qu’il peut nager comme un poisson mais, qu’il ne peut pas voler, alors, il aime les oiseaux.
     
    Et tout ça est bien joyeux.
  • MURIEL LERICHE

    Maquilleuse, perruquière

    Muriel Leriche est maquilleuse-perruquière depuis 1991.  Elle travaille régulièrement pour l’Opéra national de Bordeaux,  pour divers théâtres d’Aquitaine, divers  maisons de production cinématographique, défilés de mode, photos, cours de maquillage et d’effets spéciaux pour le conservatoire de Bordeaux ainsi pour le Théâtre en Miette à Bordeaux.

    Depuis 1994, elle est chef maquilleuse-perruquière aux côtés de Laurent Laffargue pour les créations et les tournées de la  Compagnie de Soleil Bleu.

  • MORGAN HELOU

    Chargé de production

    Après un baccalauréat ES, il intègre en 2002 la classe préparatoire littéraire Hypokhâgne et Khâgne B/L du Lycée Fustel de Coulanges de Strasbourg. Parallèlement il obtiendra un DEUG d’anglais à l’Université Marc Bloch de Strasbourg.

    Formé  à l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux où il suivra un double cursus entre l’Université de Cardiff et l’IEP de Bordeaux, il se spécialise dans l’administration culturelle. Il est diplômé de l’Université de Cardiff en 2008, puis obtient le master de l’IEP de Bordeaux ainsi que le master « Droit et administration des établissements culturels » de l’Université Bordeaux IV en 2009.

    Après avoir travaillé en production et à l’accueil des artistes pour le Shakerfest Festival et le Festival de Colmar, il travaillera au TnBA –Théâtre national de Bordeaux-Aquitaine en 2008.

    Il rejoint l’équipe du Soleil Bleu en 2009 pour y administrer les productions de la Pépinière du Soleil Bleu.

    • Depuis 2011, il administre également les productions de Cécile Léna, scénographe et plasticienne, au sein de l’association Léna d’Azy.
  • FANNY COTTENÇON

    Comédienne
     
    Au Théâtre, Fanny Cottençon a joué entre autres dans : La Cantatrice chauve et Les Variations de Goldberg (mise en scène Daniel Benoin), Fragments d’elle(s) (Sally Micaleff), Les couleurs de la vie (Michel Fagadau), Les Monologues du vagin (Tilly), Le Maître et Marguerite (Andreï Serban), Neige (Romain Weingarten) Arrête ton cinéma (Gérard Oury), Les derniers (Lucien Pintille).
    Au cinéma, elle enchaîne les rôles notamment dans : La Chambre des morts (Alfred Lot), Tu peux garder un secret, Mariage mixte (Alexandre Arcady), Dialogue avec mon jardinier (Jean Becker), Vivante (Sandrine Ray), Nos Vies heureuses (Jacques Maillot), Ca reste entre nous (Martin Lamotte), Les Cles du paradis (Philippe Debroca), Les Saisons du plaisir (Jean-Pierre Mocky), Poussière d’ange (Edouard Niermans), L’Ami de Vincent (Pierre Granier Deferre), L’Etoile du nord - César du meilleur second rôle féminin- (Pierre Granier Deferre), Tout le monde peut se tromper (Jean Couturier), Tête à claques (Francis Perrin).
    Pour la télévision, elle joue entre autres dans : Granny Boom (Christiane Leherissey), L’Enfant du secret (Serge Meynard), Le Sang des fraises (Manuel Poirier), Poil de Carotte (Richard Bohringer), Salut la vie (Daniel Jeanneau), La Canne de mon père (Jacques Renard), La Conseillère (Stéphane Curk), Les Hommes et les femmes sont fait pour vire heureux (mais pas ensemble) (Philippe De Broca), En danger de vie (Bruno Gantillon).
  • ANNE CRESSENT

    Comédienne
     
    Diplômée du Conservatoire national supérieur d’art dramatique, Anne Cresent a eu comme professeurs Daniel Mesguich, Catherine Hiegel qui la dirige dans Les Belles de Pékin de Yves Ravey, Alain Françon dans La furie des Nantis d’Edouard Bond, Lukas Hemleb : Les Démons de Dostoïevski, Caroline Marcadé : Fondus enchaînés (spectacle de danse), Hélène Vincent : Peines d’amour perdues (montage de textes de Shakespeare).
    Elle a travaillé sous la direction d’Yves Pignot : L’Opéra de quat-sous et Le cercle de craie Caucasien de Brecht, Jean-Claude Cotillard, Maryline Klein : Extermination du peuple de Werner Schwab, Victor Costa-Andres : Noces de Sang ou Maurice Audran.
    La rencontre avec Daniel Mesguich se prolonge avec Esther en 2002 puis avec Dom Juan en 2003/04 où elle interprète Elvire.
    En 2005 elle est Cat dans Paradise de Daniel Keene, mis en scène par Laurent Laffargue, reprend le rôle d’Isa en 2006, dans Yvonne princesse de Bourgogne de Gombrowicz mis en scène par Philippe Adrien puis, sous la direction de Serge Tranvouez interprète Lèva dans L’élégant profil d’une Bugatti sous la lune de Jean Audureau.
    En 2007, elle est  Yasmina dans Maintenant ils peuvent venir d’Areski Mellal dans une mise en scène de Paul Desveaux, puis Célia dans Les Falaises de Stéphane Jaubertie mis en scène par Stanislas Gratian et fait une reprise pour la tournée D’Adultères de Woody Allen, mis en scène par Benoît Lavigne.
    En 2008, lors du festival « Mises en Capsule » au Ciné-théâtre 13, elle est Madame IF, dans une pièce de Philippe Minyana Madame IF reçoit sous la direction de Crystal Shepherd-Cross.
  • DANIEL MARTIN

    Comédien
     
    Diplômé du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique (où il a été l’élève d’Antoine Vitez) et de l’ENSATT, Daniel Martin a notamment travaillé avec Daniel Mesguich (Le Prince travesti), Antoine Vitez (Les Quatre MolièreUbu RoiLe Soulier de satin), Pierre Dabauche (Les Farceurs), Stuart Seide (Le Songe d’une nuit d’été), Claude Régy (Grand et petit), Bernard Sobel (Entre chien et loupL’Ecole des femmes), Charles Tordjman, Daniel Benoin, Brigitte Jaques-Wajeman ou Jacques Lassalle, Claudia Staviski. Il a récemment joué dans Salomé mis en scène par Anne Bisang, Le Kaddish (Grigori Gorinne), Le Mental de l’équipe (Frédéric Bélier-Garcia,  Les Animaux ne savent pas qu’ils vont mourir, Poeub mis en scène par Michel Didym.
    Au cinéma il a joué avec Michel Deville, Romain Goupil ou Krysztof Kieslowski.
  • ELSA GALLÈS

    Comédienne
     
    Après des études littéraires, Elsa Gallès est rentrée au Conservatoire national de région de Bordeaux où elle a notamment travaillé avec Julie Brochen, Jean Claude Durand ou encore Philippe Minyana. A sa sortie, elle a été engagée par Gilbert Tiberghien pour jouer dans Orgie de Pasolini puis par Laurent Laffargue pour jouer dans Beaucoup de bruit pour rien de Shakespeare.
    Elle a ensuite crée une compagnie avec laquelle elle a mis en scène Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès, joué dans L’amant de Harold Pinter mis en scène par Pascal Bongard, dans Roumains de Lars Norén mis en scène par Julien Basler. Elle a participé à l’élaboration scénographique et dramaturgique de ces deux spectacles.
    Elsa a également fait de nombreux clips, courts et moyens métrages et a tourné dans le premier long métrage de Thomas Szczepanski, Mama lova, et jouera sous sa direction cette année encore.
  • OCÉANE MOZAS

    Comédienne

    Formée à l’école de la Rue Blanche (ENSATT), Océane Mozas a travaillé avec Jacques Lassalle (Tout comme il faut, L’Homme difficile), Christophe Rauck (La Nuit des rois), Frédéric Belier-Garcia (Une Nuit arabe), Jacques Rebotier (Les Ouvertures sont), Jacques Nichet (Antigone, Les Cercueils de Zinc), et avec Joël Jouanneau à de nombreuses reprises (Gouaches, Rimmel, Les Reines [nommée aux Molières 1998 pour la révélation théâtrale féminine], L’Idiot, Le Rayon vert, Par les villages, Le Condor).
    Au cinéma, elle a tourné avec Isabelle Broue (Tout le plaisir est pour moi), Stéphane Giusti (Bella Ciao).


    Avec Laurent Laffargue elle a joué dans La Fausse suivante de Marivaux, Terminus de Daniel Keene et Du Mariage au divorce dans lequel elle interprétait les rôles de Clarisse (dans « Mais n’ te promène donc pas toute nue ! ») et Mme de Champrinet (dans Léonie est en avance), Les géants de la montagne de Luigi Pirandello.

  • PHILIPPE BÉRODOT

    Comédien

    Né en 1965 à Lyon, Philippe Bérodot a suivi une formation musicale au Studio des Variétés en 1986-87 puis en 1989 il est entré a l’Ecole Nationale Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg (T.N.S). Sorti en 1992 il a enchainé des spectacles théâtraux avec des metteurs en scène tel que Joël Jouanneau, Hans Peter Cloos, Jacques Mauclair, Laurent Laffargue, Claude Yersin, Didier Bezace, Paul Golub, Guy Pierre Couleau, Jean Marie Villegier ou encore Jean Louis Hourdin.


    A tourné au cinéma avec entre autres Jacques Audiard et en 2003 la chanson, sa première passion, l’a de nouveau rattrapé en rencontrant quelques musiciens tel que Edgar Daguier du groupe “EDGAR DE L’EST” ainsi que Michel Shick clarinettiste de grand talent. Apres s’être retrouvé parmi les 8 finalistes du tremplin” chanson française” du Printemps de Bourges 2004, il rencontre en 2007 le metteur en scène de théâtre Christophe Rauck, directeur du Théâtre Gérard Philipe (T.G.P) à St Denis qui lui proposera un spectacle nominé “meilleur spectacle musical” aux Molières 2008 où il incarnera le chanteur Claude Nougaro au côté d’une autre comédienne Cécile Garcia Fogel.
    CASTELJALOUX (2ème version) est sa huitième participation dans un spectacle de Laurent Laffargue.

  • JULIETTE ROUDET

    Comédienne
     
    Après avoir obtenu le premier prix du Conservatoire Supérieur de danse de Paris, elle entre au C.N.D.C et danse dans la Compagnie l’Esquisse et la Compagnie Fata Morgana. Elle est la représentante de la France pour l’Eurovision de la danse en 2000. Elle entre au Conservatoire national Supérieur d’Art Dramatique en 2003, où elle travaille avec Andrzej Seweryn, Daniel Mesguich, Dominique Valadié, Muriel Mayette, Lukas Hemleb, Arpad Schilling.
    Au cinéma, elle a tourné sous la direction de Jeanne Biras dans Au suivant d’Alain Tasma dans A cran et  Procès de famille.
    Elle interprète les rôles de Mara-Mara et Maria Maddalena dans Les géants de la montagne de Luigi Pirandello mis en scène par Laurent Laffargue.
  • STÉPHANE SZESTAK

    Comédien

    Après une formation à l’école d’acteurs La Scène Sur Saône à Lyon, il intègre l’Ecole du Théâtre National de Strasbourg. Il joue notamment dans quatre ateliers-spectacles présentés au public : Espace Complémentaires dirigé par la chorégraphe Odile Duboc, Mystère Bouffe et Autres textes de Dario Fo dirigé par Jean-Louis Hourdin et deux spectacles dirigés par Laurent Gutmann : Victor ou les enfants au pouvoir de Roger Vitrac et Les Estivants de Maxime Gorki.
    Par ailleurs, il joue dans L’Enfant Rêve d’Hanokh Levin dans une mise en scène de Stéphane Braunschweig, interprète le rôle de Sganarelle dans Dom Juan de Molière mis en scène par Alain Carré et travaille également sous la direction de Nicolas Bouchaud.
    Il interprète le rôle de Milordino dans Les géants de la montagne de Luigi Pirandello mis en scène par Laurent Laffargue.
    Il participe également à des spectacles de café-théâtre avec la compagnie Voyages en Scène.
    Au cinéma, il joue dans Oui, mais long-métrage d’Yves Lavandier.
  • ISABELLE RONAYETTE

    Comédienne
     
    Isabelle Ronayette a suivi une formation à l’école régionale de Cannes (ERAC) avant d’intégrer le conservatoire national supérieur d’art dramatique à Paris (CNSAD). Elle a travaillé notamment avec le metteur en scène  Jean Boillot: Le sang des amis de Jean-Marie Piemme, Notre avare d’après Molière, Coriolan de Shakespeare, Le décaméron de Boccace ainsi qu’avec Jacques Nichet, Pierre Laneyrie, Romain Bonnin,   André Tardy, Frank Hoffman, Hans Peter Cloos, Eugène Green…
    Elle  travaille depuis 10 ans avec une cinéaste, Laurence Rebouillon, et on crée la compagnie LRIR où elle a mise en scène L’arriviste de Stig Dagerman, Une  famille ordinaire de José Pliya, On ne badine pas  avec l’amour de Musset, et Les muses orphelines de Michel Marc Bouchard ainsi que jouer dans les films de Laurence Rebouillon Le sourire d’AliceQuand la mer débordait et  West point.
    Elle a également travaillé avec les réalisateurs Michel Andrieux, Michelle  Rozier, et Juliette Sénik. Elle prépare actuellement sa cinquième mise en scène.
    Elle sera à l’affiche de la nouvelle création de Jean Boillot Le sang des amis du 4 au 29 mai 2011 au Théâtre de l’Aquarium.
  • ALICE GARNIER JACOB

    Réalisatrice d’accessoires, plasticienne
     
    Diplômée de l’École Supérieure d’Art d’Avignon, elle a également suivi en 2010 la formation longue « Fabrication – Réalisation d’accessoires » au CFPTS.
    Au théâtre, elle a travaillé comme assistante peintre aux côtés Rudy Sabounghi qui a signé les décors de Médée mise en scène Jacques Lasalle (création en 2000 au Festival d’Avignon dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes). Elle a créé entre autres des accessoires pour les Compagnies de L’Absolu Théâtre et des Armoires Pleines. Elle rejoint aujourd’hui la Compagnie du Soleil Bleu pour la création de CASTELJALOUX (2e version) en tant qu’accessoiriste.
    En 2010, elle est l’un des membres fondateurs du collectif « Les Accessoiristes ».
    En 2000, elle a participé à la régie de plusieurs lieux d’exposition (Collection Yvon Lambert, Palais des Papes et Grenier à Sel) à l’occasion de La beauté en Avignon.?
    Au cinéma, elle a notamment été chef décoratrice pour les réalisateurs Erwan Augoyard et Sophie Kovess-Brun, et a travaillé sur plusieurs courts-métrages.
    Elle a aussi travaillé dans les services administratifs du Festival In d’Avignon, Festival Montpellier danse, Théâtre des 13 vents, Festival Paris quartier d’été, Théâtre de la Commune.
  • VINCENT NADAL

    Comédien
     
    Acteur formé au Conservatoire National de Région Bordeaux-Aquitaine puis à l’Ecole Supérieure Nationale des Arts de la Marionnette, Vincent Nadal a joué sous la direction de Françoise Coupat, Daniel Danis, Laurent Fréchuret, Laurent Laffargue, Eric Massé, Sonia Millot, Philippe Minyana, Dominique Pitoiset, Philippe Ricard, Laurent Rogero, Jean-Louis Thamin et Clément Victor.
    En juillet 2010, Vincent Nadal a participé au Chantier Nomade “Performers de la scène” mené par Rodrigo Garcia.
    Au cours de la saison 2011/2012, il joue Lomov dans La Demande en Mariage d’Anton Tchekhov, et travaillera sous la direction de Sébastien Laurier et Thibault Lebert en vue de leurs prochaines créations.
    Acteur associé au Théâtre de Sartrouville et des Yvelines-CDN sur la saison 07/08, il joue Oswald dans LE ROI LEAR, mis en scène par L.Fréchuret. Dans le même temps, il créé son texte DES LEAR qu’il interprète seul sous la direction de Sonia Millot.
    Cette collaboration entre Sonia et Vincent fonde le projet artistique de la compagnie Les Lubies: “Un moment de théâtre qui soit avant tout un moment de vie où l’on peut tout jouer et se jouer de tout”.
    Ensemble, ils écrivent LE SOLEIL MEME LA NUIT créé en janvier 2010 au Festival 30′30”-la forme courte dans la création contemporaine.
    Dans ce même festival-édition 2012, ils créeront J’ai peur…, installation théâtrale de 8 minutes.
  • ERWAN DAOUPHARS

    Comédien
     
    A 17 ans,  il est formé à l'ENSSAT où  il est l’élève de Aurélien Recoing, Redjep Mitrovitsa, Niels Arestrup et Pascal Elso.
    Depuis 1995, il joue dans une trentaine de pièce et travaille avec, Thierry Lavat, Xavier Durringer, Hans Peter Cloos, Benoit Lavigne, Marcel Bluwal, Christophe Lidon, Amanda Sthers, Patrick Verschuren, Jean-Christian Grinevald, Zoar Wexler, Quentin Baillot,…
    Il joue avec pour partenaire, Claude Brasseur, Jacques Weber, Yann Colette, Quentin Baillot, Yannis Baraban, Denis Lavant, Serge Hazanavicius, Audrey Dana, Julien Cottereau, Denise Chalem, Xavier Galais,…
    En 2007, il met en scène Imagine toi de et avec Julien Cottereau. Il obtient le Molière de la révélation Théâtrale 2007. Il assiste Jacques Weber dans Le Vieux Juif Blonde. Avec Mélanie Tierry. Nommée également dans la catégorie Révélation Théâtrale 2007.
    En 2008, il fonde sa propre compagnie avec Quentin Baillot. Il crée Colloque Sentimental, inspirée de l’œuvre poétique de Paul Verlaine et de la musique de Debussy au Théâtre du Chêne Noir à Avignon. Puis il met en scène Van Gogh le suicidé de la société (A. Artaud) à la Scène Nationale de Cherbourg. Il dirige également un stage AFDAS « La tragédie et le Clown » avec Julien Cottereau au Théâtre National de Nice.
    En 2009 il joue dans Some Explicit Polaroids de Mark Ravenhill présenté au 20ème Théâtre à Paris.
    En 2010, il met en scène Moby Dick, le chant du monstre, un théâtre musical de Jonathan Kerr.
    La même année, il crée le Collectif Denisyak avec l’auteur contemporain Solenn Denis.
     
    En 2011, il joue dans L’Arche part à huit heure de Hulrich Hub mis en scène par Micha Herzog. La même année il fonde avec la Compagnie des Treizièmes l’évènement Les Impromptus et en devient un des artistes associés. Il devient égamement sociétaire de la SACD.
     
    En 2012, une collaboration débute avec la Compagnie du Soleil Bleu de Laurent Laffargue pour le projet SStockholm au sein de la Pépinière du Soleil Bleu. La même année, il joue dans Femme de chambre de Markus Orths mis en scène par Sarah Capony présenté au Théâtre 13 et crée « Un Work Shop pour tous », Laboratoire de recherche Théâtral.
    Il aborde à présent le cinéma avec l’écriture et la réalisation de son premier film en collaboration avec Solenn Denis.
  • FAUSTINE TOURNAN

    Comédienne
     
    Fasutine Tournan s’est formée à L’Ecole du Théâtre National de Chaillot auprès de Jean Claude Durand, Pierre Vial, Michel Lopez, « Montalvo – Hervieu », Hans Peter Cloos, José Plya, Yano Latrides …
     
    Au Théâtre :
    Elle a joué sous les directions de Hans Peter CLOOS (Monsieur Kolpert), Jacques REBOTIER (47 autobiographies, Guy Grimberg (Les Contes de la rue Broca  au Palais des Glaces durant 3 ans)…
    En 2010, elle tient le rôle de Starlet dans Le vertige des animaux avant l'abattage au théâtre de l'Odéon aux cotés de Thierry Fremont, Claude Perron, Samuel Churin.
    Elle affectionne aussi la Cie Théâtre de l’Unité dirigé par Jacques Livchine : du théâtre de rue politique et poétique dans la France et dans le monde.
    Avec le collectif Denysiak elle crée et interprète Les Impromptus et SStockholm, de Solenn Denis.
     
    Au Cinéma : elle joue dans ZE FILM de Guy Jacques en 2005 et CLOWNWISE de Viktor Tauss en 2013.
    Elle tient  les rôles principaux dans les courts métrages BALUCHON de Thomas Chàtelet, remarquée dans FAIBLESSES de Nicolas Giraud (Semaine de la Critique au festival de Cannes 2009/festival côté court de Pantin/Clermont Ferrand….), FOLKS de Fred Guelaff et 4 COLOMBES de M Tronquart.
    En 2013 elle est créé avec Jean Marc Peyrefitte la web série « barbara 2.0» dont elle est aussi le personnage éponyme.
     
    Elle joue du Violoncelle. Pratique l’acrobatie (notamment dans CLOWNWISE).
    Elle danse : la danse contemporaine (et se forme toujoursà celle en suivant les formations pour le danseur contemporain de la Ménagerie de Verre) et connaît parfaitement toutes les danses de couple et de salon (à l’ exception du tango).
     
    Elle est membre du Collectif «A Mots Découverts» depuis 2008.
    Lectrice de scénarios pour plusieurs festivals, et de théâtre au théàtre du Rond-Point notamment.
     
    Elle est intervenante en enseignement théâtral (et jury des baccalauréats théâtre pour le théâtre de L‘Odéon depuis 2009.)
  • SOLENN DENIS

    Auteur – interprète
     
    Solenn Denis est née en 1983 à Lyon.
    Après un bac théâtre au cours duquel son professeur communiste à moustaches lui a dit “Toi tu seras une grande”, Solenn Denis, grisée, quitte son cœur de Lyon natal pour monter à la capitale.
    Comme cet enseignant est mort depuis, elle se trouve dans l’impossibilité de savoir une “grande quoi”, et entre à l’école de théâtre du Cours Florent tout en obtenant parallèlement une licence de cinéma.
    Les corps des autres sur le plateau mettent en lumière comment trépignent, comment crient à l’intérieur, sous sa peau, les mots. Elle se met à écrire du théâtre, met sa langue dans la bouche des autres, et façonne des mots faits pour vivre dans la chair. Elle termine une, puis deux pièces. Soutenue par l’association “A mots découverts” qui organise des lectures de ses pièces à Paris, puis adoubée lors d’un atelier d’écriture par Koffi Kwahulé qui lui dit “Mets-toi ça dans le crâne, tu es une auteure”, elle écrit huit autres pièces.
    Lauréate du CNT en 2011 et du Prix Godot en 2012 pour sa pièce SStockholm, en résidence à Mariemont (Belgique) puis à La Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, elle prend une écision, comme on décide de rentrer dans les ordres : elle fera de sa vie des drames.
    Sandre, écrit lors d’une résidence à la Chartreuse – Villeneuve-lès-Avignon, est lauréat de la Bourse Beaumarchais/SACD, de la Journée de Lyon des auteurs, et du Prix de L’Inédit théâtre.
    Epopées familiales, traversées violentes et pathétiques d’amours impossibles, son théâtre est vif, à vif, pelé comme une peau au soleil, comme le soleil – lui-même orange sanguine – dont elle presserait tout le jus.
    Son théâtre :
    - Du sel sur les ailes (2003)
    - Goulash (2006)
    - Incendium (2009)
    - Hornélius (2010)
    - Amoroma (2010)
    - Les penchantes (2010)
    - Banderilles, hommes fendus en deux (2011)
    - SStockholm, Lansman 2012
    - Humains, Lansman 2012
    - Valse lente (2012), L'avant scène Théâtre 2012
  • HERVE GARY

    Créateur lumière
     
    De formation éclectique, Hervé Gary s’est essayé avec passion à de nombreux métiers du spectacle vivant et du cinéma. Il signe sa première création lumière en 1981 pour Marcel Bozonnet : Tuez le temps de Georges Aperghis. Depuis il se consacre à l’éclairage. Il a signé les lumières de plus de 350 spectacles. Il est  l’un des rares éclairagistes à se partager entre Opéra, théâtre, Danse, cirque moderne, expositions.
    Il a collaboré notamment avec Marc Adam, Ivan Alexandre, Pierre Barrat, Didier Brunel, Marcel Bozonnet, Jacques Connort,  Michel Jaffrenou, Patrick Guinan, Jean-Marie Sénia,. Coline Serreau, Marchall Pinkowsky à l’Opéra. Jean-Marie Besset, Françoise Petit, Claude Santelli, Jean Rochefort, Patrick Guinan, Philippe Adrien, Jean-Michel Ribes, Etienne Pommeret, Jean-François Rémi, Serge Sandor, André Dussollier Patrick le Mauff, Alain Sach, Claire Danscoine Renaud Meyer au théâtre, ainsi qu'avec de nombreuses compagnies de cirque : Johanne le Guilherme,le cirque Ici, Cahin Caha, ,Nikolahaus, Buren-cirque, le cirque des nouveaux nez, le Centre National des Arts du Cirque, Désaccordés, la Scabreuse et Paco Rabanne, Kenzo, Thierry Mugler, Paul Smith, Jean Paul Gautier dans le domaine de la mode.
     
    Cette année il participe à la création des premières nuits Blanches de Wu Han en chine et il collabore avec Ivan Alexandre  pour la création de  La chauve-souris à l’Opéra comique.
  • MANON KNEUSÉ

    Comédienne

    Formée au Studio-Théâtre d’Asnières, Manon Kneusé intègre le Conservatoire national d’art dramatique (2008-2011), avec pour professeurs : Sandy Ouvrier, Hans Peter Cloos, Andrzej Seweryn, Sylvie Deguy, Eric Forestier et Caroline Marcadé.
    Depuis sa sortie, elle a travaillé avec Hans Peter Cloos (Cabale et amour de Schiller), Julien Oliveri (Les Trois Soeurs de Tchekhov) ; et plus récemment, avec Nathalie Fillion (À l’Ouest de Nathalie Fillion – 2012), Philippe Adrien (Bug de J-Louis Bauer et Philippe Adrien – 2012) et André Engel (La double mort de l’horloger de Odön Von Orvath – 2013).
    Au cinéma, elle a tourné avec Axel Victor (Dis-moi non), Régis Roinsard (Populaire - 2011) et Philippe Garrel (La jalousie – 2013) ainsi que dans le premier film de Manu Payet et Rodolphe Lauga, C’est compliqué (sortie en mars 2014)

Compagnie du Soleil Bleu | 26 cours du Chapeau Rouge | 33000 BORDEAUX |
| FRANCE | Tél.: +33 (0) 5 56 44 24 90 | Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. |

LOGO BDX  LOGO AQUI LOGO DRAC LOGO GIR